Vis ma vie d’infirmière

vis ma vie d'infirmière

Voici pour vous et en avant première (si, si!), le déroulement de ma journée d’infirmière de A à Z. Avec de l’humour et des points positifs, ne vous inquiétez pas !

5h37 : J’ émerge doucement, j’ai été réveillée 6 fois, 4 fois pour un suicide de tétine par dessus le lit à barreau de ma fille, une fois pour un cauchemar de mon fils, une fois par les ronflements de mon homme. Je suis fraîche comme la rosée du matin ou la gueule du voisin sortant du bistrot. Je cherche mes fringues à tâtons, en essayant de ne pas réveiller l’homme qui grogne dans son sommeil. Je me prend le coin du lit dans le genou gauche et le coin du bureau dans le flanc droit, la journée commence bien.

5h42 : Direction la salle de bain, pfiou ! Va falloir faire quelque chose avec ce visage, ça va pas être de la tarte !

5h58 : le café coule, je prépare mon tup de soupe, mon yaourt, une mandarine, un véritable repas gastronomique m’attend ce midi !

6h02 : J’enfile, mes gants, mon bonnet, ma doudoune, il fait froid, j’ai pas envie, mais bon quand faut y aller, faut y aller ! Mon carrosse m’attend, mais que vois-je !! Oh non, le pare-brise est gelé, il va falloir gratter !

6h09 : Le chauffage à fond, je traverse une forêt, PUT… de sanglier !!! Je l’évite de justesse , manquait plus qu’il vienne embrasser ma douce Citroën !!

6h25 : J’arrive au boulot, j’enfile une tenue blanche super sexy, (comment-ça, vous ne me croyez pas ?), ma magnifique paire de chaussure ornée de dessin style jungle amazonienne (histoire de mettre un peu de funky, dans ma tenue). Je m’équipe de mon stylo 4 couleurs, mon ciseau, ma pince cochère, ma montre, mon pass, un tampax (sait-on jamais !) et c’est parti !

6h32 : J’ouvre la porte de l’infirmerie, et je découvre ma collègue de nuit, cernée jusqu’à par terre, les yeux brillants, le menton tombant, genre phacochère prêt à attaquer l’ennemi, je me dis que la nuit n’a pas été terrible.

Je prend une chaise sans faire trop de bruit, je ne veux pas qu’elle me morde !

Elle me sourit (ouf), je respire, elle commence les transmissions, je dégaine mon 4 couleurs, attention ça va chauffer !

6h52:Les aides soignantes arrivent, ma collègue infirmière aussi, j’espère qu’elles ont bien dormi et qu’elles sont d’attaque !

7h00 : Cramponnée à mon magnifique chariot tous terrains, direction assistée, jantes chromées, pneus alpins, je m’enfonce dans le couloir du 3ème étage. J’allume en même temps toutes les lumières, des fois qu’un dangereux patient déguisé en pingouins me saute dessus.

7h05 : J’entre dans la chambre de Mme Intel, je m’approche, quelques formules de politesse et une petite blague au passage, (oui, je suis une infirmière comique), je me rapproche un peu plus, seringue à la main, le regard piquant,elle me regarde, je la regarde, elle fait mine de regarder sa voisine… Non c’est bien pour elle, elle plisse les yeux, me dévisage, tourne la tête, remonte son drap jusqu’au nez, puis jusqu’au front… Bon et bien c’est pas gagné ! Après moultes négociations, elle accepte, moyennant un rencard avec le médecin chef… . J’enchaîne les chambres, les bonjours, les sourires, les grimaces ou les regards accusateurs.

8h50 : ma tournée est terminée.

8h52 : je souffle.

8h53 : nettoyage de mon chariot étoilé, préparation du programme de la matinée.

9h00 : le médecin arrive, je le regarde, il me regarde, il ne me postillonne pas dessus, ne me crie pas dessus, ces traits ont l’air détendus,il a l’air de bonne humeur, finalement la journée ne s’annonce pas trop mal.

9h15 :Une sonnette d’urgence retentit, je cours, manque de m’étaler sur le sol mouillé et lavé par une ASH, qui me houspille « Elle peut pas faire attention, non !! Elle a pas vu que c’était mouillé !! » j’arrive dans la chambre 7, Mme Intel vient de tomber des toilettes, les fesses coincées, entre les toilettes et le mur, il me faut de l’aide.

Ma collègue arrive, on tente un sauvetage digne de Alerte à Malibu sans le maillot de bain ni Pamela Anderson. On arrive tant bien que mal à redresser la ptite dame, ouille mon dos, j’ai mal !

Mme Intel recouchée, nous nous assurons qu’elle n’a rien de casser, que tout va bien. Elle est pleine d’humour et moi pleine d’excréments sur ma blouse, Mme Intel a été surprise dans sa chute en plein délestage !

Je me regarde, ma collègue me regarde, on part dans un fou rire, Mme Intel nous suit. Le médecin rentre dans la chambre, me regarde, je le regarde, il se moque !

9h50 : Changement de tenue et pause café bien méritée.

10h15: On enchaîne les pansements, perfusions, glycémies, et autres soins.

10h50 : Retour de visites du médecin, j’essaye de déchiffrer son écriture, à coup de clignement des yeux et de froncement des sourcils. Je me dis qu’il faut que j’investisse dans une loupe ou un décodeur à médecin.

11h15 : Nouvelle tournée, armée de mon carrosse à 4 roues. L’ASH, me regarde avec un regard assassin, je la contourne, j’entends un grognement, je n’ose pas me retourner, je trace tout droit au fond du couloir.

12h : Tournée terminée. L’admission vient d’arriver.

Je me prépare psychologiquement, je viens de lire son dossier d’admission, on va bien rigoler (ou pas…).

12h08 : Je frappe à la porte. J’attends une réponse, rien… Je frappe à nouveau, toujours rien. Bon, je décide de rentrer. Salue la ptite dame. Elle ne me répond pas. Je la salue un peu plus fort. Ah ça y est, une réaction. Madame Machin est en fait sourde comme un pot ! J’effectue mon recueil de données, questionne la dame, je l’inspecte sous toutes ses coutures, lui fait un électro-cardiogramme, je ne la trouve finalement pas trop mal. Par contre il va vraiment falloir que je m’achète un porte voix.

13h10 : J’ai faim, mon estomac entame la 38 ème symphonie de Mozart, il est temps d’attaquer mon menu gastro(nomique).

13h30 : Arrivée de l’équipe d’après-midi, on se dit que la quille n’est plus très loin !

13h36 : Tout le monde est là ? C’est bon ? On peut commencer les transmissions ? Heu, Jeannine ? Tu raconteras ton week-end à Maryvonne plus tard, merci !

C’est pas tout ça mais, j’irais bien faire un ptit roupillon avant de chercher mes monstres à la crèche. Plus vite je fini, plus vite je suis dans mon lit !

14h28 : J’adresse un dernier aurevoir  de la main à mes collègues, j’arrive dans les vestiaires, retrouve mes vêtements, mes bottes de neiges, mes gants, ma doudoune, mon bonnet. Je suis parée, j’arrive à ma voiture, je regarde le pare-brise, il me regarde, je dois le gratter, il m’énerve !

14h59 : J’arrive chez moi, je me déshabille, je regarde mon lit, je lui sourit, je m’emmitoufle sous la couette, je remonte le drap sur mon nez, mon front, c’est bon, tellement bon, ahhhh……

15h03 : Le téléphone sonne…..

Je tiens à préciser que tout est à prendre au second degré, avec beaucoup d’humour ! J’aime mon métier, malgré ses inconvénients. Je ne m’ennuie jamais et ça c’est juste un sacré point positif !

articlepublic3a9sobusygirls

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

La drague du blogueur !

la drague du blogueur

La drague : étape quasi obligatoire, lors d’une première rencontre ! Ensemble de procédés, plus ou moins aboutis, et plus ou moins catholiques et décents !

Pratique courante qui s’avère innée chez certains et totalement inexistant pour d’autres.

Technique permettant de se jeter à l’eau, puis de sortir la tête ou de se noyer.

La drague est une activité à but non lucratif ( quoi que), permettant d’aboutir à un but ultime : PECHO !

La drague est un processus tout à fait normal, qui existe depuis la nuit des temps, et qui évolue, tout comme notre société. Il faut donc s’adapter, changer nos mœurs et nos habitudes.

Depuis l’apparition des réseaux sociaux et autres sites de rencontres tel que : attrape moi si tu peux.com ou viens chez moi, je te cuisine des pennes à la sicilienne.fr, les techniques de drague ont évoluées.

Et puis, il y a une catégorie de personne qui présente une technique tout à fait personnelle de drague. Il s’agit du blogueur (ou de la blogueuse). Caché derrière son écran, armé de sa souris et de son clavier, le blogueur est un être humain à part entière. Celui ci  a des besoins légitimes, et il drague donc comme tout le monde, mais à sa manière.

Je vous laisse donc découvrir, les différentes approches de drague, de manière classique et selon le blogueur. Je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires. Le livre  » je drague à la manière d’un blogueur » n’est pas encore disponible à la vente, mais j’accepte les réservations, moyennant quelques mitrailles, écus, deniers, radis !

*Approche numéro 1 – version classique :

– Et sinon, jolie Demoiselle, vous habitez encore chez vos parents ?

– Heu, en fait, je suis justement en train de chercher un petit nid douillet … je ne devrais pas tarder à trouver !

ou alors :

– Non, mais tu veux rire ou quoi ? C’est comme ça que tu veux m’emballer ? Ringard ! Va….

Voici maintenant la version blogueur :

– Et sinon, tu es hébergé chez WordPress ou tu possèdes un blog indépendant ? Parce que si c’est le cas, tu m’ intéresse !

Oui, le dragueur lourdingue existe aussi chez les blogueurs !

*Approche numéro 2 – version classique :

– Dis moi jolie caille, tu as quelqu’un dans ta vie ?

– Bin, non, justement, je viens de me faire larguer… tu tombes bien, toi !

ou alors :

– Ouai, j’ai quelqu’un dans ma vie, il s’appelle Médor, c’est un berger Russe des Pyrénées, et il a pas bouffé depuis 3 jours ! Tu veux le rencontrer ?

La version blogueur :

– Et sinon tu tiens ton blog toute seule ou c’est un blog à plusieurs mains ?

Décidement, le nombre de mains, en émoustille plus d’un !

*Approche numéro 3 – version classique :

– De toutes les filles de la planète, c’est toi qui as fait chavirer mon cœur tel le Black pearl dans les eaux sombres et glacés ! Ma beauté, veux-tu m’épouser ?

– Oh mon Dieuuuuu ! Mais tu es sûre ! Tu penses que je suis la femme de ta vie ? Alors,  Ouiiiii ! Ahhhhhh ! On va se marier !!!!

ou alors :

– Attends, c’est à moi que tu parles ? On se connaît depuis 21 minutes et tu veux m’épouser ? Faut vraiment que tu arrêtes de regarder la télé ! « Spèce » de boulet !

La version blogueur :

– Hey, salut la blogo ! Dis ça te dirais qu’on écrive un article ensemble, ou même si tu veux on peut créer un blog, rien qu’ à nous deux ? Imagine nous pourrions fusionner en mode 2.0, être en communion.fr,  s’unir en mode https !

Attention, la blogo, c’est comme dans la vrai vie, ne mélangeons pas tout !  Mon blog c’est mon blog !

Vous l’aurez compris, la drague chez les blogueurs peut nécessiter un décodeur, n’empêche, je me suis bien marrée en écrivant cet article !

Si vous aussi, vous avez des anecdotes, je suis preneuse, même croustillantes ! Allé envoyez, envoyez !

Cet article est bien entendu à prendre à la légère ! Pour tous ceux qui draguent de cette manière pour de vrai, vous êtes priés de revoir vos classiques ! Et si vous avez besoin de conseils, vous pouvez toujours me contacter 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Au pays des Barjos, on swap !

swap barjo

Il était une fois, au pays des Barjo-blogueuses, une bête quelque peu étrange, mi licorne, mi panda, soit disant cousin du père Noël, et  nommé l’Animacorne.

Cet animacorne, décida il y a quelque temps d’organiser un évènement des plus agréable.

Vous allez me dire : – Mais de quoi s’agit-il ?

Et bien d’un swap de Noël ! Mais qu’est-ce dont ? Et bien un échange de cadeaux entre blogueuses, tout ceci dans la plus grande discrétion c’est à dire : sans connaître son bourreau mais en ayant connaissance de sa victime !  hihahhahi !

Nous nous sommes donc toutes mises en route, cheveux aux vents, porte-monnaie vibrant, et à la fut de toutes les jolies vitrines de Noël, à la conquête du saint graal, du cadeau idéal.

Car faire un cadeau c’est apporter toujours un peu de bonheur et de magie à celui qui s’apprête les mains tremblantes, à ouvrir, le fameux « préééécieux » !

J’espère avoir pu amener à ma victime Natacha du blog  « 7 à la maison » un peu de cette magie de Noël !

J’ai donc essayé de suivre,  la liste de ses envies, même si le string de la mère Noël m’aurait bien tenté. J’aurai également pu craquer sur une paire de charentaise style papi Eugène, mais non, j’ai bien pensé que Natacha avait une préférence pour les tongs à paillettes roses !

Mon seul regret, est de n’avoir pas pu trouver à temps, les fameuses gélules, qui te promettent des pets pailletés au pays des fées ! Parce que la Barjo, le vaut bien et la Barjo mérite d’être étincelante en toutes circonstances !

De mon côtés, c’est Rosalie du blog, « Va voir papa, maman blog «  qui m’a gâté ! Enfin qui « nous » a gâté, car elle a pensé à toute ma petite famille et pour cela, je lui dis, un grand merci ! Le 24 au soir, j’ai enfin pu ouvrir mon paquet, qui m’envoyait depuis plusieurs jours déjà, des messages subliminaux, afin que je craque. Mais la force de l’animacorne, était avec moi et j’ai résisté !

J’ai trouvé de très  jolis présents dans mon paquet, pour tous les goûts et toutes les envies !

Alors encore un grand merci Rosalie ! Je t’envois une pluie de paillettes et des nuages en forme de cœurs tous roses !

Et vous ! Avez-vous été gâté ?

20141224_230426~2

swap

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ces parents aux talents cachés !

_DSC5463

Devenir parents c’est se découvrir des talents d’artistes. Du clown au dresseur de lions (ou d’enfants) en passant par le magicien, qui transforme la soupe de carotte, en potion magique, permettant de vaincre tous les dragons du pays des fées. (Même si je ne suis pas certaine qu’il y ait des dragons au pays des fées ! Il faudrait peut-être que je révise mes classiques !).

Vous qui savez transformer l’ordinaire en extraordinaire, en fabriquant par exemple, le château de la belle au bois dormant avec un simple drap et de vieux cartons. Quand on a des enfants, il faut savoir recycler, c’est bon pour la planète et très bon pour improviser l’histoire du soir !

Vous n’aviez jamais imaginé chanter à tue-tête, « il était un petit navire », une rame à la main (non, ok, le balai de la cuisine en main), mais désormais c’est chose faite ! Attention vous y mettez même des bruitages et des gestes. Bin oui ! Il ne faudrait pas qu’il coule ce navire et surtout, il faut être crédible en tant que matelot !

Vous parvenez à faire rire vos enfants de façon toujours très classe et distingué. Non, admettez que vous êtes complètement ridicule, mais qu’importe le rire d’un enfant mérite bien de devoir changer d’identité et de s’exiler sur les îles Falkland. Un peu de culture générale, ce sont les îles Malouines situées non loin de l’Argentine, où il y a plus de moutons que d’habitants, et là-bas, les moutons ne se moque pas ! Quoi que …

Grâce à vos nouveaux talents, vous pourriez facilement décrocher un grand rôle au cinéma, dans des genres différents. Dans les comédies dramatiques par exemple. Vous répétez d’ailleurs tous les soirs pendant les repas lorsque loulou refuse de manger sa soupe ou au moment du coucher quand vous cherchez doudou et tétine partout dans la maison, à quatre pattes derrière le canapé, à crier « mais il est où ce satané doudou » !

Vous feriez un carton aussi dans les comédies musicales, comme je vous l’ai expliqué plus haut, vous êtes « topissime » en chant et en danse ! Vous pourriez même jouer un rôle dans un film comique, mais je ne sais pas si vous arriveriez à faire rire les plus de 7 ans !

Bref si vous souhaitez vous reconvertir dans le métier d’artiste, cela est désormais chose facile ! Envoyez une petite vidéo de vos talents cachés à la nouvelle émission « Toi parent, t’es trop marrant » ! et vous serez peut-être sélectionné pour devenir « le parent marrant de l’année » !

Alors à vos caméras, ou pas !

Soyez marrants, soyez parents !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes enfants sont agités !

 

1022014 94630 PM

Ca y est, tu es devenu mère, la naissance fut le plus beau jour de ta vie, les larmes ont coulé, tu t’es sentie comme dans une bulle pendant quelques jours, tu étais comblés dans un état émotionnel jamais rencontré auparavant, un véritable shoot de bonheur !

Puis lorsque la vie a repris son cours, c’est à ce moment là, que tu as compris, que tu allais vivre un véritable marathon, une course contre la montre de chaque instant, une épreuve de « c’est qui, qui dormira le moins ». Le 110 mètres haie sans les haies, tu l’as compris, du bien condensé, en veux tu en voilà !

Tu ne connaîtras plus l’ennui,  ton panier à linge sera prêt à exploser un jour sur deux, tes pieds devront s’habituer à marcher sur des legos, (ou pas) et parfois tes enfants te rendront dingue. Bref en devenant mère, il y a des moments où tu auras envie de te cacher dans un trou de souris, ou dire :  » heu non, non ces enfants ne sont pas les miens ».

Vous voulez des exemples ? Bah, alors là, vous êtes bien tombé, j’en ai plein un panier  ! Vous êtres prêts ? C’est partit !

– Mon  » petit ange d’amour »  de 22 mois qui se brosse les cheveux avec le balais des toilettes ! Si, si ! (Ca dégouline, ça sent pas bon mais apparement faut croire que c’est drôle … pour lui!)

– Les gens qui te regarde d’un mauvais œil, quand tu cours après ton fils qui vient de faire une mini fugue dans le quartier alors que tu donnais la tétée à ta petite dernière. Tu pensais que ton mini toi, jouait sagement dans sa chambre, mais non ! Le pire ? Tu es sortie en pyjama, le bébé accroché à ton sein, ah non ! elle l’ a laché !! donc le sein à l’air, les cheveux en pagailles, les yeux encore noirs de maquillage (bin oui, je ne me suis pas démaquillé hier soir ! hannnnnnn !!! pas bien ! vilaine ! ).

– Tu te promènes avec ton fils de 2 ans en poussette, le chien accroché à une des poignées de la poussette. Jusque là tout va bien . Sauf que, soudain, Médor aperçoit un caniche nain et n’a qu’une envie :  en faire son quatre heure ! Verdict : le chien tire la poussette, tu n’arrives pas à la tenir, le chien tire trop fort, la poussette se retourne, l’enfant en dessous !!! Là, ton cœur de maman ne fait qu’un tour, satané chien, pauvre loulou, tous les gens te regarde, l’air de dire « mauvaise mère, tu pouvais pas le tenir ton chien ??? Bin, si j’aurai bien aimé !!! Loulou  se relève, la compote qu’il avait dans les mains étalée sur le visage, et un joli bleu sur le front ! Je ne fais pas ma maligne, je ne suis pas fiers, c’est la dernière fois que je promène le chien avec la poussette !

– Par une belle après-midi d’été, tu décides de prendre du temps pour toi et file faire les boutiques en ville. Sauf que les gens te regardent bizarre ! Bin, qu’est ce qu’ils ont ? C’est quoi leur problème ? Tu rentres dans une boutique pour essayer deux, trois, une dizaine de vêtement et là tu t’aperçois qu’une grosse coulure de vomi décore le dos de ton joli tee shirt dorénavant tout pourri  !

– Dans la file d’attente de la fnac, tu attends ton tour avec impatience et ton fils, lui, n’arrête pas de pêter à tout va et tout ça bien sur, en criant haut et fort à toute la clientèle du magasin, « Marius y pète » !!! « Marius y pète » !!! Ouai, ouai, ouai, heureusement qu’il n’a que deux ans, les gens sont  (pour le moment, encore) indulgent !

– Tu rentres des courses et en arrivant dans ta rue, tu vois une jeune fille, maquillée comme une voiture volée (un camion même) débouler de je ne sais où ! Mais c’est qui celle là ! Bin c’est la tienne … des filles !!! Pfiou ! fichue adolescence !

– Aujourd’hui, c’est jour de fête, des amis viennent manger, chouette on va pouvoir boire un apéro, ou peut-être même deux. Les invités arrivent et le chien se pointe déguisé en … fée ! Manque plus que blanche neige et ses nains et nous voilà plongé dans le monde féérique de Disney !

Voila, voila, vous aviez bien compris que dans la famille lutin, on ne s’ennui jamais, et encore, je ne vous ai pas parlé des facéties des parents enfin surtout de celle de la mère…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le mercredi, on sourit #10

michel-platini---sepp-blatter---angela-merkel-16-06-2014-allemagne---portugal-coupe-du-monde-2014--salvador-de-bahia--20140617150849-6493 (2)

Aujourd’hui, je reviens sur le mondial de football pour vous proposer cette photo que j’ai adoré !!

Je ne suis pas forcément fan de foot mais là, j’aime cette photo pour la spontanéité d’Angela Merkel lors du match Allemagne – Portugal.

Cette photo me fait sourire car Angela Merkel doit se réjouir seule de son équipe  (vivre les tribunes présidentielles … je pense qu’elle se serait sentie mieux avec les supporters Allemand ) n’empêche, elle ne cache pas sa joie et elle a bien raison, elle a vécu les matchs de son équipe avec passion et c’est une supportrice en or (forcément)  !

Bravo Angela et encore Bravo l’Allemagne !

Mais que faire la dernière semaine de grossesse ?

DSCF2287

 

Ca y est, on y est ! D’ici une semaine, tu seras là, d’ici une semaine, tu seras dans nos bras, nous ne serons plus quatre, nous serons comme les 5 doigts de la main, et j’ai hâte !

Tellement hâte, et surtout pressée d’accoucher ne nous le cachons pas, que cette dernière semaine me paraît interminable !!!

Alors, que fait une future maman pendant sa dernière semaine de grossesse ?

Et bien, plein de choses, trop de choses peut-être alors que tout le monde me dit qu’il faudrait que je me repose…

Tout d’abord, en tant que participante acharnée dans la grande course qu’est la naissance de son enfant, tu réponds à tous les messages d’encouragement que tu reçois. En effet, tout le monde veut savoir si, ça y est, tu es sur le podium, ta jolie coupe dans les bras ! Et bien, non ! La course n’est pas finie, vous suivez pas ou quoi ? Je suis toujours là, en mode compétitrice pour arriver devant les autres mais ça ne marche pas.

Ensuite, il faut bien le dire, depuis que tu es en congé maternité, tu as enfin le temps de faire ton ménage. Mais la dernière semaine, tu mets les bouchées doubles, pour l’arrivée de ce petit bout, tout doit être parfait ! Si ça se trouves c’est la dernière fois que tu nettoies avant l’arrivée de bébé ! Du coup, tu nettoies tout ! frigo, hotte de four, four à micro-ondes, carrelage murale et plafond de la salle de bain (si, si ! va savoir pourquoi ?), lustres, poignées de placards, bref ta maison à jamais été aussi propre ! Puis tu te rends compte que finalement non, c’était pas pour le lendemain, alors tu recommences, fenêtres, voiture, changement des draps du lit, tu ne sais pas ce qu’il t’arrive, tu es comme envoutée ! Profites-en future mère !  Car après l’arrivée de bébé, le mot « ménage » n’existe plus !

Mais, tu ne t’arrêtes pas là ! Non, non ! n’oublie pas que tu es une compétitrice acharnée ! Le jardin est en friche ? Pas pour longtemps, tu t’empares du premier râteau qui passe et c’est partie ! Plantation, désherbage, plus rien ne te fais peur !

Parlons aussi du sac et de la valise pour la maternité ! Tout est prêt depuis déjà quelques semaines, mais tu ne peux pas t’empêcher, de tout revérifier ! On ne sait jamais quelqu’un aurait pu braquer, pendant la nuit, tes magnifiques soutifs d’allaitement !!

Comme l’arrivée de bébé est imminente, tu te dis qu’il faut que tu sois présentable, pour le coup, tu n’as jamais utilisé aussi souvent ton rasoir, maillot (enfin autant que possible car ça fait longtemps que tu n’aperçois plus le chat vu d’en haut ), jambes, aisselles, tout y passe ! Masque à l’argile dès que tu es seule, car en plus de ton physique de cachalot heu dauphin, tu risquerais d’en faire paniquer plus d’un ! Tu appelles également ta coiffeuse, tout doit être tip-top et à défaut d’avoir un ventre en marshmallow, ta coiffure, elle, sera niquel !

Puis, dans un battement de cils,  tu te rappelles du conseil de ta mère, tes amies, ton chéri et donc tu décides d’enfourcher le transat pour un petit repos bien mérité, ahhh, ça fait un bien fou….

Mais pas longtemps, hein !!!! réveil-toi ! Ce n’est pas fini, il y a encore des petits habits que tu viens de recevoir qu’il faut laver et plier ! On ne sait jamais, faut le faire tout de suite, bébé peut arriver d’un instant à l’autre ! Ou pas …

Le « ou pas » est, je vous l’assure à prendre en considération, car même si tout est plus que prêt, même si vous êtes plus que prêtes, bébé est seul à décider quand  il pointera le bout de son nez !

Alors patience, pendant cette dernière semaine, votre cerveau sera en ébullition permanente, mais rien ne sert de courir… Reposez vous, et sachez apprécier … le silence….

Belle journée à vous !

 

 

Le mercredi, on sourit # 6

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je ne sais pas si je fais vous faire sourire ou vous faire peur mais la photo qui va suivre, fait partie de ces phénomènes paranormaux, jamais élucidés !

Voici donc la preuve qu’il existe : le mystère des chaussettes disparues !

Image

Un trou noir dans votre machine à laver, un univers parallèle au fond du tuyaux d’évacuation, un fond de libération des chaussettes ? Aurons-nous un jour la réponse ? Pour le moment aucune piste fiable n’a été révélée !

Un jour peut-être, nous découvrirons où sont passées toutes ces chaussettes arrachées douloureusement à leurs jumelles… Mais pour le moment le mystère règne….

Malgré tout ça, belle journée à vous tous !

 

 

 

Le mercredi, on sourit # 5

Image

Me voila de retour, enfin ! Après une semaine passée à l’hôpital avec mon loulou, nous sommes enfin rentré !

Pour la photo de ce mercredi, c’est tout simple : un panneau « SORTIE » !

Parce que lorsqu’on se retrouve entre quatre murs, dans l’attente d’un verdict, d’une amélioration, d’un discours de docteur plus ou moins positif, le mot « sortie » prend alors tout son sens.

Notre souhait de chaque jour, passé à l’hôpital, est tout simplement, qu’on nous dise que l’on peut enfin sortir !

Alors vendredi soir vers 16h30, quand ce jeune interne, pas toujours très bavard est venu nous voir  et nous a dit :  » c’est bon, vous pouvez sortir !  » Mon cœur s’est mis à battre la chamade ! Enfin ! On va retrouver notre chez nous, retrouver notre lit, retrouver nos petites habitudes, notre petit cocon.

C’est donc tout simplement, qu’aujourd’hui pour ma rubrique du mercredi, on sourit, j’ai choisi cette photo !

En effet, si vous m’aviez vu devant le panneau « sortie », vous auriez constaté que le sourire était belle et bien là !

Belle journée à vous !

Le mercredi, on sourit # 4

Image

Aujourd’hui, c’est le thème de Pâques et du Printemps qui m’a inspiré !

Le week-end dernier avec ma tribu des lutins, nous avons fait un tour au marché de Pâques et je suis tombée sur une devanture de fleurs juste magnifique. Et comme je suis raide dingue des jolies fleurs, je n’ai pas pu m’empêcher de prendre plein de photos !

Pour la photo du mercredi, il a fallu faire un choix parmis toutes mes photos, finalement j’en ai retenu deux, qui j’espère vous feront sourire autant que moi.

Je vous souhaite à tous une très belle journée fleurie et ensoleillée !

A la semaine prochaine.

Image