Once Upon a time – The end !

Bienvenue dans l’Event interblogueurs intitulé Tag « Once Upon a Time »

Qu’est-ce donc que cela ? Vous connaissez sans doute la série éponyme dans laquelle se côtoient les contes revisités et atmosphère féerique…

Sur une idée de Sophie Wow Mum qui a planté un somptueux décor ici nous allons chaque jour, du  1 er au 30 novembre, rédiger un bout d’histoire où se mêleront ambiance ténébreuse d’Halloween et magie de Noël…

Once upon a time

 

Le principe :

1. J’ai été désignée par  Griselidis Gaillet du blog  Yes, We Blog !  pour prendre la suite de sa contribution et terminer le conte !

2.Chacune à sont tour, nous désignons une participante qui, à son tour, désignera un autre blog, etc et etc, chacun(e) écrivant au fur et à mesure, la suite du conte. Pour ma part, c’est  à moi que revient la partie finale (et non pas moins stressante) afin de terminer le conte.

3. Chaque blogueuse/blogueur remet le début du récit précédemment rédigé et ajoute son texte.

4. Pour conserver l’historique de chaque blogs participants, le lien des blogs seront présents à chaque fois afin de permettre aux lecteurs de découvrir l’univers de chacun.

5. Au 30 novembre, le tag s’arrête et le dernier blog écrit la conclusion, puis la partage avec l’ensemble des blogs rédacteurs qui pourra à son tour en faire profiter ses lecteurs !

6. Si vous avez des questions et pour que nous arrivions à nous retrouver, rendez-vous sur le groupe Facebook « le TAG Once Upon A Time », réservé aux blogs rédacteurs.

Le 30 novembre à minuit, le Groupe Facebook disparaîtra ! Le Conte sera écrit….Bonne lecture farfelue et féérique !!

Et voilà, nous sommes le 30 novembre, il est donc grand temps pour moi de terminer le conte avant ce soir minuit !

J’espère que la féerie sera au rendez-vous…

C’est parti ! :

Il était une fois, dans une lointaine contrée montagneuse, un petit village niché dans le creux d’une vallée, entourée d’épaisses et sombres forêts. Les villageois vivaient au milieu des bois, dans leurs petites maisons aux toits moussus, sur lesquels la végétation poussait en un tapis de champignons et de fleurs éparses. Les volutes de fumée, qui s’échappaient des cheminées, couraient pour rattraper la cime des arbres, s’entrelaçant comme les nattes d’une jeune et jolie bergère du village.

Sophie Wow Mum Lire la suite