Lettre ouverte à mon inspiration

inspiration

Voilà quelques temps déjà, que nous collaborons. Je dirais que nous nous entendons d’ailleurs plutôt bien. Nous nous complétons, tu me proposes des idées, je les développe. Tu me souffle des mots, je les fais virevolter. Tu es toujours là pour moi. Dans toutes les circonstances, tu sais trouver les mots justes, la bonne formule. Souvent, nous avons le même humour, un peu particulier certe, mais c’est ce qui fait notre personnalité et notre différence. Nous aimons toutes les deux mettre de la tendresse dans tout ce que nous faisons. Pour nous les sentiments sont extrêmement importants. Il y a toujours beaucoup de cœur dans nos mots, beaucoup d’émotions. Nous avons trouvé notre équilibre et cela fonctionne vraiment bien.

Pourtant depuis quelques temps, tu te fais souvent absente. Comme si tu étais lassée de moi. Comme si tu avais envie d’autres choses, d’autres projets peut-être ? D’autres idées. Nous avons donc de plus en plus de mal à nous retrouver. Lorsque l’envie me prend de te rencontrer, bizarrement toi, tu n’es pas disponible. Tu te fais distante, tu as l’air ailleurs. Nous ne sommes plus vraiment sur la même longueur d’ondes. Je m’approche, tu t’enfuis, tu ne me facilites pas la tâche. Trouver les mots s’avèrent de plus en plus compliqué. Mais que nous arrive – t-il ? Que s’est-il passé, pour que nous en arrivions là ? Est-ce seulement passager ? Est-ce une étape à franchir pour mieux rebondir ? Allons nous pouvoir retrouver notre vitesse de croisière et notre bonne entente passée ? Vas-tu revenir vers moi ?

Je suis interrogative sur la suite des évènements. Mais je ne perds pas espoir, notre relation était forte ! Il n’y a pas de raison pour que celle-ci se casse. Nous allons toutes les deux faire des efforts, se recentrer sur ce que nous aimons et aller de l’avant.

Je me rends compte que je viens d’écrire 310 mots. Serait-ce le début d’un renouveau pour nous deux ? En tout cas je l’espère, car je commence gravement à me demander si mon cerveau fonctionne encore assez bien. Il y a peut-être trop de choses qui s’y bousculent et mon inspiration n’aime pas le bazar, ni le brouhaha. En tout cas, je reste positive, ça doit-être comme le vélo, ça ne s’oublie pas.

Aujourd’hui, nous venons de faire un pas l’une vers l’autre, peut-être un pas de géant… J’ai bon espoir !

Alors, qui sait ?  Peut-être à très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

N'hésitez pas à me laisser vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s