Parce que chaque accouchement est exceptionnel

DSCF2361

J’aurai pu vous parler de mon accouchement, qui a été tellement précipité et tellement intense. J’aurai pu vous parler de mon mari retenant ses larmes en me voyant avoir mal, de son regard plein de compassion et d’amour, de ma puce arrivée si vite, de cette sage femme qui a su m’aider à supporter les douleurs sans péridurale, du bonheur d’être à nouveau maman pour la troisième fois. Oui, j’aurai pu vous raconter tout ça dans les moindres détails, comme je l’ai déjà fait cent fois, avec toujours la même énergie et la même excitation.

Chaque accouchement est exceptionnel et chaque femme vit cet instant avec une émotion tellement intense qu’il en devient presque irréel. Il est donc tout naturel d’avoir envie de faire partager encore et encore cette fabuleuse aventure

L’accouchement est un défi, un exploit, un état ou le mental doit être plus fort.

L’accouchement est un retour à la nature, ou notre instinct animal  reprend le dessus.

La naissance de notre enfant, nous transmet des émotions que l’on ne ressent à aucun autre moment dans sa vie. Donner la vie, c’est se surpasser, parfois vaincre ses peurs.

Donner naissance à son enfant, c’est voir sa vie changer en un quart de seconde.

Je ne me suis jamais sentie aussi vivante qu’en donnant la vie.

Devenir mère est la plus belle chose qui puisse arriver. Permettre à l’homme que l’on aime de devenir père également.

C’est avec beaucoup de nostalgie, que je me dis que c’était la dernière fois, que je ne verrais plus mon ventre gonfler, les gens s’attendrir en me voyant et ces moments d’émotions incomparables.

Mais, je sais qu’il y aura d’autres bonheurs, d’autres joies et je garde au plus profond de moi et à jamais tous ces magnifiques souvenirs et ces sensations jamais égalées…

Publicités

le mercredi, on sourit # 8

le mercredi, on sourit # 8

Vous l’avez sans doute remarquez, je n’ai pas été très présente sur le blog les derniers temps, mais j’ai une très bonne excuse !

Et oui ça y est ! Elle est arrivée notre petite crevette, notre petite cocotte d’amour !

Jeudi 29 mai à 14h57 exactement notre puce à pointé le bout de son nez à la vitesse de la lumière ! Une petite rapide !

Depuis toute la petite famille est sous le charme, son frère, sa sœur et ses parents bien évidement !

Sur ce, je vous quitte, le devoir m’appelle !

A très vite pour de nouvelles aventures !

 

 

Mais que faire la dernière semaine de grossesse ?

DSCF2287

 

Ca y est, on y est ! D’ici une semaine, tu seras là, d’ici une semaine, tu seras dans nos bras, nous ne serons plus quatre, nous serons comme les 5 doigts de la main, et j’ai hâte !

Tellement hâte, et surtout pressée d’accoucher ne nous le cachons pas, que cette dernière semaine me paraît interminable !!!

Alors, que fait une future maman pendant sa dernière semaine de grossesse ?

Et bien, plein de choses, trop de choses peut-être alors que tout le monde me dit qu’il faudrait que je me repose…

Tout d’abord, en tant que participante acharnée dans la grande course qu’est la naissance de son enfant, tu réponds à tous les messages d’encouragement que tu reçois. En effet, tout le monde veut savoir si, ça y est, tu es sur le podium, ta jolie coupe dans les bras ! Et bien, non ! La course n’est pas finie, vous suivez pas ou quoi ? Je suis toujours là, en mode compétitrice pour arriver devant les autres mais ça ne marche pas.

Ensuite, il faut bien le dire, depuis que tu es en congé maternité, tu as enfin le temps de faire ton ménage. Mais la dernière semaine, tu mets les bouchées doubles, pour l’arrivée de ce petit bout, tout doit être parfait ! Si ça se trouves c’est la dernière fois que tu nettoies avant l’arrivée de bébé ! Du coup, tu nettoies tout ! frigo, hotte de four, four à micro-ondes, carrelage murale et plafond de la salle de bain (si, si ! va savoir pourquoi ?), lustres, poignées de placards, bref ta maison à jamais été aussi propre ! Puis tu te rends compte que finalement non, c’était pas pour le lendemain, alors tu recommences, fenêtres, voiture, changement des draps du lit, tu ne sais pas ce qu’il t’arrive, tu es comme envoutée ! Profites-en future mère !  Car après l’arrivée de bébé, le mot « ménage » n’existe plus !

Mais, tu ne t’arrêtes pas là ! Non, non ! n’oublie pas que tu es une compétitrice acharnée ! Le jardin est en friche ? Pas pour longtemps, tu t’empares du premier râteau qui passe et c’est partie ! Plantation, désherbage, plus rien ne te fais peur !

Parlons aussi du sac et de la valise pour la maternité ! Tout est prêt depuis déjà quelques semaines, mais tu ne peux pas t’empêcher, de tout revérifier ! On ne sait jamais quelqu’un aurait pu braquer, pendant la nuit, tes magnifiques soutifs d’allaitement !!

Comme l’arrivée de bébé est imminente, tu te dis qu’il faut que tu sois présentable, pour le coup, tu n’as jamais utilisé aussi souvent ton rasoir, maillot (enfin autant que possible car ça fait longtemps que tu n’aperçois plus le chat vu d’en haut ), jambes, aisselles, tout y passe ! Masque à l’argile dès que tu es seule, car en plus de ton physique de cachalot heu dauphin, tu risquerais d’en faire paniquer plus d’un ! Tu appelles également ta coiffeuse, tout doit être tip-top et à défaut d’avoir un ventre en marshmallow, ta coiffure, elle, sera niquel !

Puis, dans un battement de cils,  tu te rappelles du conseil de ta mère, tes amies, ton chéri et donc tu décides d’enfourcher le transat pour un petit repos bien mérité, ahhh, ça fait un bien fou….

Mais pas longtemps, hein !!!! réveil-toi ! Ce n’est pas fini, il y a encore des petits habits que tu viens de recevoir qu’il faut laver et plier ! On ne sait jamais, faut le faire tout de suite, bébé peut arriver d’un instant à l’autre ! Ou pas …

Le « ou pas » est, je vous l’assure à prendre en considération, car même si tout est plus que prêt, même si vous êtes plus que prêtes, bébé est seul à décider quand  il pointera le bout de son nez !

Alors patience, pendant cette dernière semaine, votre cerveau sera en ébullition permanente, mais rien ne sert de courir… Reposez vous, et sachez apprécier … le silence….

Belle journée à vous !

 

 

40 jours, au plus près de moi, au plus près de toi.

Image

Non, ne vous en faites pas, je n’ai pas été mise en quarantaine ! pas vraiment…

40 jours, c ‘est ce qu’il nous reste avant de se rencontrer.

40 jours, c’est ce qu’il me reste pour préparer ton arrivée.

40 jours, c’est ce qu’il nous reste pour nous préparer à la vie à 5, à la vie avec toi.

40 jours, c’est ce qu’il me reste pour profiter de ce ventre tout rond, de cette présence en moi, de cette grossesse, cette dernière grossesse.

40 jours, c’est ce qu’il reste à mon cœur, pour gonfler d’amour, même si je t’aime déjà comme si tu avais toujours été là.

40 jours, c’est ce qu’il nous reste à être unie, dans le même corps, dans la même âme, dans la même chair.

Dans 40 jours, tu seras là, dans 40 jours je vais enfin pouvoir te tenir dans mes bras, te présenter à ton frère, ta sœur et ton papa.

40 jours encore ma fille, au plus près de moi, au plus près de toi, au centre de nous…

L’univers des fesses rouges !

Image

Dans la vie, on passe par différentes étapes. De la petite enfance à l’âge adulte, les univers changent et notre caractère aussi.

Tout d’abord, l’enfance ! Cette incroyable période de notre vie où se mêlent insouciance et moustache de chocolat. Cet univers féérique où l’on croit encore que les bébés naissent dans les végétaux et que les bisounours seront nos meilleurs amis pour la vie.

Puis vint l’adolescence ! Là, je ne parlerai plus d’insouciance mais d’inconscience ! Cet univers où tout est permis ou plutôt où l’on se permet tout. Cet âge où les bisounours, on les voit surtout après avoir consommé des produits quelque peu illicites ! Cet âge où les parents, oups ! pardonnez moi : les « remps » sont trop chelous ! Cet âge où l’on aurait préféré être l’enfant caché de Kurt Cobain, plutôt que celui de ses propres parents.

Enfin, on arrive à l’âge adulte, l’âge où l’on commence à se « poser », où l’on rencontre le père de ses futurs enfants, l’âge où l’on décide de fonder sa propre famille !

Notre univers change dès lors que l’on devient parents ! On se retrouve aves des peurs que l’on aurait jamais imaginé. Puis, on veut trouver le meilleur pour son enfant : la meilleure poussette, celle qui fera pâlir de jalousie les mamans à la sortie de la crèche. On passe des heures sur le net pour trouver le doudou le plus stylé, le plus doux, le plus fun ! On cherche la meilleure crème pour le change de bébé, la plus bio, sans essais sur les animaux, sans paraben et j’en passe ! On cherche les couches les plus absorbantes, et qui ne rendent pas les fesses de bébé de la même couleur que la trogne du voisin après plusieurs verres de rouge !

Bref, vous l’aurez compris, on change ! Notre cerveau subit un fort nettoyage à haute pression, il réagit parfois d’une façon étrange et occulte certaines périodes de notre vie.

Dans ce nouvel univers, celui de mère, nous ne sommes pas toujours connectées, pas toujours parfaites ! Notre langage régresse dès l’arrivée de bébé. On se retrouve à faire des bruits d’animaux, à chanter des chants trop chelous. Par contre notre capacité à aimer augmente. Notre cœur grandit au fil des naissances de nos enfants.

On mûrit, on vieillit, mais on se sent bien et épanouie !

Bref, cet univers de mère, je l’aime plus que tout, même si j’y ai perdu pas mal de neurones. Cet univers, j’y suis, j’y reste, il ne me quittera plus. Je suis une mère, une maman pour la vie.

Merci mes enfants, grâce à vous, je suis une maman comblée et je vous aime plus grand que l’univers !

 

La der des ders…

bidou

Aujourd’hui j’ai retrouvé ce post qui s’était perdu mais qui me tiens particulièrement à cœur : « Ma dernière grossesse ».  Mes ressentis au moment où je vis mes derniers mois de femme enceinte, mes sentiments partagés entre l’impatience, la hâte mais aussi la nostalgie de cette période extraordinaire qu’est la grossesse.

Pour moi, la dernière grossesse, c’est un peu comme le dernier chocolat dans la boite, ou le dernier jour des vacances, la fin d’un repas en amoureux très agréable, le dernier épisode d’une super série tv… un moment que l’on a envie de savourer, de ne pas laisser filer.

J’ai envie de prendre le temps de ressentir chaque instant, je ne suis pas pressée comme pour les deux dernières grossesses. Chaque minute, chaque mouvement de bébé est important et doit rester indélébile.

Bref je suis accros à tous ces instants magiques, où l’on se dit que la nature nous a fait un cadeau fantastique. J’aimerais pouvoir prolonger ces instants de bonheur à l’infini. Pour moi, rien n’est plus épanouissant qu’une grossesse.

Ma seule envie est de profiter au maximum de ce dernier épisode de ma vie, sans prise de tête, et en savourant un maximum.

Et vous qu’avez vous ressentit ?

 

Popsette toujours sur famili , venez voter pour moi !

http://www.famili.fr/sap/blogparents/entrant/423358

Tous ces conseils dont on se passerait bien !

thU57L6WEK

Ah ! La grossesse et toute cette bienveillance ! Toutes ces petites attentions et tous ces conseils ! Mais que les gens sont prévenants !

Oui mais parfois il y a de quoi en rire, ou à en pleurer !

Aujourd’hui je voulais vous parler de tous les conseils ou autres réflexions que j’ai reçu ou entendu pendant mes grossesses, des plus farfelus aux plus drôles en passant par les plus énervants.

Le tout premier, je dirai celui qui revient le plus fréquemment et que toutes les futures mères on déjà entendus :

– « Mais vas-y mange, tu sais, tu dois manger pour deux !  » Mais bien sûr, et le cul d’hippopotame, c’est vous qui allez vous le traîner, après ? et puis franchement, manger pour deux ? C’est une blague ? vous avez vu le gabarie de l’ être qui loge à l’intérieur de moi ? c’est pas un rugbyman non plus ! c’est un bébé ! Donc non je ne mangerai pas pour deux et non je finirai pas l’assiette que vous m’avez resservi sans mon consentement ! Mais quelle mère indigne je suis !

En deuxième, une réflexion : « Mais celui-là aussi tu vas l’allaiter ? » Bin non quelle idée, j’ai du lait dans mes deux gros lolos mais c’est uniquement pour nourrir les poules de ma grand-mère certainement pas pour nourrir mon enfant ! Non, je vais lui donner du lait en poudre bien beurk avec plein d’aluminium dedans, ce sera tellement meilleur pour lui ! Non mais enfin, la nature m’offre la chance de pouvoir nourrir mon bébé alors bien sûr que je vais l’allaiter et plutôt deux fois qu’une !

En troisième encore une petite réflexion du genre :  » Mais celui-là aussi tu vas le porter dans tes echarpes ?  » Mais ma ptite dame, oui oui je vais le porter ! Mon dernier à été porté et ce fût que du bonheur (petit rappel de circonstance https://lutinsinlove.wordpress.com/2014/01/26/pourquoi-je-suis-fan-de-portage-bebe/) , l’avoir contre soi, l’apaiser quand il en avait besoin, le mettre en confiance, prolonger cette vie utérine dans laquelle il a vécu 9 mois, pouvoir m’occuper de tout le reste sans avoir à le faire pleurer, c’est tellement plus simple et plus confortable. Oui je porterais car j’aime ça et que mes enfants aussi ! Et non, il ne va pas s’étouffer, ne vous inquiétez pas !

En quatrième position,  » Vas – y trinque avec nous, ce n’est pas un petit verre qui fera pas du mal au bébé ! (là, je sais que beaucoup de personnes vont se reconnaître, alors petit clin d’œil si vous me lisez, je vous aime quand même, hein !) Alors, oui c’est certain un verre d’alcool pendant la grossesse c’est raisonnable, le problème c’est que si j’avais trinqué à chaque fois qu’on m’a dit cette phrase, je pense que j’aurai bu quand même pas mal ! et franchement quand je vois l’état de ma mère, après avoir bu « un » verre d’alcool (maman si tu me lis, ne sois pas fâché) bin je me dis, l’effet sur un fœtus : bonjour les dégâts ! Donc franchement, je pense que l’on peut faire un effort, pendant neuf mois. Parfois j’avoue que trinquer avec les autres et sentir en moi l’ivresse de l’alcool aurait été sympa mais ne vous en faites pas, je n’ai ressenti aucun tremblement pendant les apéros !

En cinquième place, et c’est un de mes préférés !  » Ne reste pas trop longtemps debout ! on ne sait jamais, bébé pourrait sortir !?§?! » Alors là, que dire ? je suis sur ma fin avec ce conseil ! A vrai dire je ne sais pas quoi répondre… Parfois les gens on une imagination très fertile et moi un utérus qui passera pas le contrôle technique !

En numéro six (celui là, on ne me l’a pas dit mais je l’ai entendu ) Tu sais au moment de l’accouchement, tu vas perdre un os… je vous laisse réfléchir tranquillement à ce numéro six, mais pas trop, hein , ca fume !

En septième position : « les brulures d’estomac ? ne t’en fais pas, c’est parce que ton bébé aura beaucoup de cheveux » … Certes mes enfants étaient très chevelu à la naissance mais physiologiquement parlant ce n’est tout simplement pas possible… (et oui c’est une légende, désolé d’en décevoir certaines) Explication : La grossesse entraîne un grand nombre de modifications dans l’organisme. Les hormones assouplissent les tissus et les muscles pour que bébé ait suffisamment de place. Ainsi, le sphincter situé à la sortie de l’œsophage perd de sa tonicité et il arrive que du contenu gastrique acide remonte dans l’œsophage et provoque des brûlures d’estomac.

Voila, je suis sure que vous aussi vous en connaissez plein des conseils inoubliables alors n’hésitez pas à les partager avec moi !

En tout cas chaque grossesse reste toujours pour moi,  un moment magique, et il est vrai que certaines personnes m’ont bien fait sourire… La bienveillance entraîne parfois, un manque de tact mais cela reste finalement toujours touchant.

 

Je suis toujours en mode compétitrice su famili, alors venez me soutenir !

http://www.famili.fr/sap/blogparents/entrant/423358

 

 

 

 

 

 

Les 10 choses à réaliser absolument avant l’arrivée de bébé !

Image

Je ne vais pas te parler des petits préparatifs obligatoires pour la venue de bébé, genre la valise pour la mater, la préparation de sa jolie chambre, ou l’achat de body, de pyjama, de couches (pour bébé mais pour toi aussi… si,si).

Non, je vais te parler de trucs de filles, des choses qu’après tu remettras un certains temps à refaire. Tout dépendra de la durée de ton allaitement ou même de ton envie de confier bébé à belle maman, de l’organisation souvent compliquée avec un tout petit, (genre tu as l’impression de faire un déménagement à chaque fois que tu l’emmènes quelques part),  donc tu m’as bien comprise, c’est le moment ou jamais de profiter et de se faire plaisir !

En numéro 1 : (je l’ai placé en premier car il me tient particulièrement à cœur)

Un week-end en amoureux rien que toi et le papa ! une petite escapade sympa, pas trop loin quand même, se serais dommage d’accoucher à Tambouctou. Un moment rien qu’à vous, des instants complices et au calme avant l’arrivée du lutin, bref pour moi une chose très importante, l’équilibre dans un couple c’est pas rien !

En numéro 2 : Prendre rdv chez le coiffeur, l’esthéticienne, la manucure ou tout autre gentille personne qui sait te rendre jolie. Mais oui se sentir bien dans sa peau c’est essentiel, surtout quand on sait qu’ Après nos cheveux ne ressemblent plus à rien et parfois (souvent), tu n’as même plus le temps de te coiffer.

En numéro 3 : Profiter de ces derniers mois ou semaines pour manger tout ce qui te fait plaisir ! A moi le pot de Nutella ou le saucisson à 16h, non je ne culpabiliserais pas ! Par contre Après…

En numéro 4 : Se faire une virée shopping. Après, c’est sure que si tu ne rentres plus dans aucune godasse et que même les tuniques sont trop serrées, à toi de voir…

En numéro 5 : Prendre un bain, lire un bon bouquin, dans tous les cas, profiter de moments calmes et rien qu’à toi.

En numéro 6 : Dormir ! oui, oui ! DORMIR ! Ne te prive pas, fais des réserves ! Sait-on jamais, des fois que le petit ne fasse pas ses nuits dès le retour de la mater… Mouahahah !

En numéro 7 : Celle là, elle est pour toi, tout est possible, tout est réalisable, fais toi plaisir et surtout ne culpabilise pas 😉